Blog
   Julie
 dans  Notre actu
3 minutes

Post-confinement : les nouvelles méthodes de travail dans les entreprises et une nouvelle dimension pour Beekast

À l’approche de cette fin d’année, il est intéressant de prendre du recul sur les deux derniers confinements et les impacts qu’ils ont pu avoir sur les entreprises et leur organisation. Des transformations s’opèrent quête d’un nouvel équilibre dans les entreprises et la recherche de solutions pour dynamiser les réunions en visioconférences. La transformation est également d’actualité chez Beekast avec des changements dans sa dimension internationale et au niveau de sa direction.

Mutation des méthodes de travail : à la recherche d’un nouvel équilibre

Un premier confinement est venu bouleverser nos habitudes de travail. Les entreprises ont dû s’adapter très rapidement pour éviter la mise à l’arrêt totale de leur activité.

En quelques semaines, il a fallu passer en mode “remote” : changer ses habitudes de travail, apprendre à collaborer à distance, tout en maintenant l’efficacité opérationnelle et la motivation des équipes.

Ce phénomène n’a pas été que local puisque le monde entier sans exception a dû faire face à cette situation. Le second confinement est venu enfoncer le clou et confirme deux tendances : le télétravail et ses méthodes associées s’inscrivent dans la durée et le full-télétravail n’est pas “La” solution, mais un équilibre entre “travailler chez soi” et “travailler au bureau” doit être établi.

Des échanges en visio qui manquent d’interactivité et d’engagement

Cette mutation des méthodes de travail a fait apparaître de nouvelles problématiques que les entreprises souhaitent adresser aujourd’hui.

La première concerne l’explosion de l’utilisation des solutions de visioconférence telles que Microsoft Teams, Zoom, Google Meet et d’autres encore. En passant de quelques heures par mois à plusieurs heures par semaine en visio, les utilisateurs de ces solutions ont rapidement compris que ce type d’outils seul ne leur permettrait pas de maintenir la qualité de leurs interactions. Ils se sont naturellement tournés vers des solutions complémentaires à la visioconférence permettant d’ajouter de l’interactivité et de créer de l’engagement dans ces moments d’échanges.

A l’issue de ce second confinement, nous pouvons penser que les réunions hybrides, à la fois présentielles et distancielles, deviendront la norme, conduisant les entreprises à s’équiper massivement de cette seconde typologie d’outils.

La seconde question qui a émergée avec la généralisation du télétravail est de savoir comment assurer la continuité de la formation des collaborateurs ? Les fonctions “métier” ne pouvant plus assurer leurs formations en présentiel ont dû trouver des alternatives pour les dispenser à distance. Ils se sont tournés vers des outils simples à prendre en main et permettant la mise en place de formations agiles et multimodales. Ainsi, ils ont pu réagir rapidement et éviter les lourdeurs que pourraient occasionner la création de formations intégrées avec leur système d’information interne (LMS).

Actuellement, les entreprises qui surmontent le mieux la crise, sont celles qui ont pris conscience de ces enjeux et ont su y répondre rapidement.

Beekast un partenaire européen pour accompagner les entreprises dans leur transformation numérique

Accompagnant les entreprises aussi bien dans leurs réunions en visioconférence pour ajouter de l’interactivité et de l’engagement, que dans la formation de leurs collaborateurs pour assurer une continuité pédagogique, la plateforme Beekast a vu son usage fortement augmenté pendant cette période.

Yassine Chabli, fondateur de Beekast, s’est alors questionné sur la meilleure manière d’accompagner Beekast dans cette croissance et de réussir au mieux son passage à une nouvelle dimension Européenne.  C’est ainsi qu’il a décidé de se concentrer sur la stratégie de Beekast, pour confier la gestion des opérations à Nenad Cetkovic, qu’il a accueilli en qualité de CEO.

Ensemble, ils souhaitent que Beekast accompagne les entreprises dans cette métamorphose des habitudes de travail.

Avec ces nouveaux modèles de travail, Nenad Cetkovic veut faire de Beekast la première plateforme européenne qui accompagne les entreprises dans leur transition numérique pour que les interactions quotidiennes entre collaborateurs soient plus fluides et plus efficaces.

 

Retrouvez-nous sur   pour suivre nos actualités

Call to action

 

Ces articles peuvent vous intéresser
Notre levée de fonds : les mots de Yassine Chabli
Je suis extrêmement fier de vous annoncer notre nouvelle levée de fonds de 5 millions d’euros, qui va nous permettre de booster notre croissance. Toute l’équipe de Beekast se joint à moi pour vous ...