Blog
   Oriane Miton
 dans  Conseils
4 minutes

Comment obtenir un feedback efficace ?

Le feedback, également appelé social learning, est un moyen d’apprentissage sur soi (ou son travail) grâce à la communauté. C’est un processus de régulation de la communication qui permet à l’émetteur d’un message de savoir si le récepteur l’a bien compris. Gestion des conflits, retour d’expérience ou analyse des résultats, il favorise l’amélioration de l’efficacité aussi bien individuelle que collective selon le contexte.

 

I – En quoi consiste cette approche ?

En entreprise, il existe plusieurs méthodes pour s’évaluer et mieux se connaître. L’introspection, l’auto-observervation ou encore la prise de recul sur ses actes. Cependant, les collaborateurs ont parfois besoin d’une vision neutre, objective et externe pour prendre du recul. Pour ce faire, cette méthode de rétroaction se révèle pertinente.

Afin d’être optimisée et efficace, cette approche doit être orientée sur ce que la personne fait et non sur ce qu’elle est. C’est une description factuelle d’un acte, d’un comportement ou d’un résultat mais en aucun cas un jugement de valeur.

Bien effectué, il  permet à chacun de progresser, de consolider ses connaissances et ses compétences. La culture du feedback apparaît comme essentielle pour exercer et recevoir un management de qualité. Il existe plusieurs types de feedback, le correctif, l’incitatif ou bien le rectificatif. De manière générale, le feedback aide à prendre conscience de ses actions pour mettre en place des stratégies d’amélioration continue.

On constate que c’est un exercice important et régulièrement utilisé lors d’entretiens annuels en entreprise. Le manager, de son côté, effectue son retour sur la performance et les résultats de son collaborateur. Le collaborateur, quant à lui, le fait sur leur relation de travail  et les objectifs qui lui sont attribués. Cela les aide à mieux communiquer, à s’adapter face à des points bloquants ou d’analyser leurs réussites.

 

II – Pourquoi demander un feedback

Recevoir un feedback négatif (ou positif) apparaît comme un puissant moyen pour monter en compétences, challenger sa vision, son égo et prendre du recul par rapport à l’image que nous renvoyons. 

Utilisé dans le cadre d’une réunion, il permet d’apporter certaines informations complémentaires. De plus, il limite les incompréhensions et favorise ainsi l’intelligence collective

Partie intégrante de la culture d’entreprise, il est indispensable pour faire progresser une équipe. 

Grâce à une vision externe et neutre, il est possible de modifier son comportement pour s’améliorer : 

  • soit en maintenant ou en renforçant ses actes
  • soit, en les modifiant ou en les corrigeant

 

Quels sont les avantages d’un bon feedback ?

 

Pour le récepteur

  • mieux comprendre les impacts de ses actes sur les autres, sur son organisation,
  • se sentir considéré et reconnu dans son entreprise (car du temps est accordé),
  • se donner la possibilité de progresser,
  • mieux s’adapter aux attentes de son collectif.

 

Pour son émetteur

  • donner un feedback efficace permet de montrer l’intérêt qu’il a envers la personne à qui il le communique,
  • maintenir une relation de qualité et une facilité de communication, favoriser l’interaction,
  • poser des questions supplémentaires, suggérer d’autres pistes de réflexion, 
  • prendre des décisions rapidement, sur des sujets sensibles qui pourraient avoir des impacts négatifs à terme

 

Pourquoi l’utiliser en entreprise ? 

De manière plus générale, pour un manager au sein d’une entreprise, faire un feedback est essentiel. Il aide à optimiser les performances individuelles et collectives, à s’assurer de la bonne transmission des informations, des objectifs et de la vision de l’entreprise. 

C’est également un véritable outil pour maintenir une communication bienveillante et de qualité entre les collaborateurs d’une entreprise. Lorsqu’il est constructif, il apparaît comme un atout efficace de développement de la performance d’une équipe.

 

III – Comment donner et recevoir un feedback de qualité ? 

Pour demander et obtenir un feedback pertinent, il est nécessaire d’utiliser une certaine méthodologie. Généralement, trois étapes clés sont à mettre en place. 

  • Expliquer sa démarche : pourquoi êtes-vous dans l’optique de demander un retour. Est-ce un besoin de progression, de connaître vos points forts, vos axes d’amélioration ? Pour obtenir de meilleurs résultats, laissez au(x) participant(s) le temps de répondre et de réfléchir à des éléments réellement pertinents. 
  • Le cadrer avec des questions claires : “Qu’avez-vous principalement apprécié ? Quels ont été les points forts ? Quelles sont vos suggestions d’amélioration ?” Il faut guider les participants avec des questions ciblées.
  • Accueillir le feedback, qu’il soit positif ou négatif :
    • S’il est positif : ne contestez pas les compliments et ne diminuez pas votre mérite. À la place, remerciez l’émetteur pour la sincérité des retours et prenez conscience de ce que vous apprenez sur vos compétences.
    • S’il est négatif : ne vous braquez pas, et ne vous sentez pas mal à l’aise. Ne l’interprétez pas comme un échec mais réfléchissez à vos axes d’amélioration. Attention, certains retours sont parfois maladroits, pensez à relativiser.

Ainsi, certains outils favorisent l’obtention rapide d’un feedback constructif après une réunion. La plateforme collaborative Beekast vous offre la possibilité d’utiliser des modèles d’activités pour obtenir un retour de la part de vos collaborateurs. N’hésitez pas à découvrir le modèle d’inspiration “Feedback Door”. Il permet d’évaluer la qualité des résultats d’une réunion et obtenir des feedbacks qualitatifs, afin d’améliorer les prochaines séances.

 

 

DÉMARREZ GRATUITEMENT AVEC BEEKAST