Blog
   Julie
 dans  Conseils
4 minutes

5 étapes indispensables pour une présentation convaincante !

Présenter en public est un challenge difficile à surmonter pour beaucoup d’entre nous. Il n’est pas évident de transmettre un message lorsque l’on est stressé, mais il existe quelques petites astuces simples pour réussir à convaincre et engager vos participants durant votre présentation.

Découvrez les 5 astuces indispensables pour donner une présentation convaincante !

1. Cadrer votre présentation

Construire une présentation demande de cadrer ses idées. Voici 4 conseils pour le faire :

1 – Votre intervention doit être restreinte. Si vous couvrez un sujet trop large, vous risquez de perdre votre auditoire dans les méandres de votre présentation. Restez focus sur vos idées et évoquez des cas concrets pour exemplifier.

2 – Commencez par une rapide introduction. Cela  vous permet d’apporter un contexte à votre présentation et d’évoquer les sujets dont vous allez parler. Vous augmentez ainsi vos chances de capter l’attention et de convaincre vos participants.

3 – Utilisez des mots simples. De manière générale, partez du principe que vos participants connaissent mal votre sujet. Vous pouvez lire notre article sur le pouvoir des mots pour en savoir plus !

4 – Racontez une histoire. Si votre présentation se prête à la narration, n’hésitez pas à utiliser cette méthode. La narration ou le storytelling permettent aux participants de s’identifier plus facilement et de se mettre à la place du narrateur.

2. Préparer votre support

Ce n’est une surprise pour personne, le support visuel aide à la bonne compréhension et l’imprégnation de votre discours. Voici 3 conseils pour le préparer :

1 – « Une image vaut mille mots ». Ce proverbe de Confucius est à garder en tête lorsque vous créez votre présentation. L’important est qu’il y ait une cohérence très forte entre votre parole et ce que votre auditoire voit à l’écran. Les phrases à rallonge et les montages photos sont donc à bannir ! Le danger est que vous passiez votre temps à lire votre présentation et perdiez le contact visuel avec votre auditoire, et donc, leur attention…

2 – Une idée exprimée = une illustration de cette idée. Variez les formats pour illustrer vos propos : image, gif, vidéo, mots clés, dessins, paper board, facilitation graphique, tout est imaginable. Utilisez tout ce qui est à votre portée, sans abus bien entendu, afin de créer une présentation mémorable !

3 – Un outil pour créer de l’interaction. Rien de tel qu’un outil digital pour impliquer votre audience. Utilisez un mur de discussion pour libérer la parole, créez des jeux pour challenger en équipe, créer des quiz pour tester les connaissances. Les possibilités sont multiples et vous permettent d’engager fortement votre audience. Si vous ne l’avez pas déjà fait, testez Beekast.

3. Préparer votre speech

Avant de vous jeter dans l’arène, entraînez-vous à dérouler votre présentation. Voici 3 moyens pour préparer son speech :

1 – Lire vos notes ou un prompteur ? Mauvaise idée ! Pourquoi ? Car cela crée de la distance entre vous et vos participants. Lire, quel que soit le support, vous empêche de maintenir un contact oculaire avec votre assemblée. De fait, vos participants sont moins attentifs et moins engagés dans votre présentation.

2 – Apprendre par cœur ? Bonne et mauvaise idée. Bonne idée si vous débutez dans la prise de parole en public. Avec cette méthode, vous pouvez être (presque) sûr que tout est sous contrôle et que votre présentation se déroulera comme prévue. Mauvaise idée car cela prend beaucoup de temps. Si vous ne passez pas assez de temps à réviser, votre présentation sera saccadée et manquera de naturel.

3 – Apprendre des « bullet points » ? C’est la méthode idéale même si elle peut faire peur. Retenir les points clés de votre présentation vous fait gagner du temps, mais surtout, vous permet de rester vous-même lors de la présentation. Petite astuce : en plus de retenir les grandes idées, mémorisez les transitions. Vous gagnerez en fluidité !

Astuce : lorsque vous rédigez votre texte ou vos « bullet points », assurez vous que le ton ne soit pas trop formel. Nous n’écrivons pas de la même manière que nous parlons, il faut donc être attentif au ton que vous désirez employer et le retranscrire à l’écrit. Mais surtout, n’oubliez pas le plus important : soyez vous-même !

4. Développer sa présence sur scène

Si vous n’êtes pas habitué et un peu stressé à l’idée de parler en public, voici 3 conseils pratiques :

1 – Balayez la salle des yeux. Cette technique fonctionne à coup sûr et chaque personne dans la salle aura le sentiment d’être unique et important. Si vous n’avez pas l’habitude, demandez à vos collègues proches et/ou amis présents dans l’auditoire de se répartir aux quatre coins de la pièce. Vous pourrez ainsi vous rattacher à ces visages familiers un peu partout dans la salle.

2 – Minimisez le nombre de vos mouvements. C’est un réflexe nerveux pour tout le monde, mais cela distrait l’audience. L’idéal est que vos mains appuient votre propos, et si vous y parvenez, de marcher naturellement sur scène.

3 – Gérez votre stress par la respiration. Nous ne sommes pas tous égaux sur la gestion du stress. Même pour les habitués, le stress monte souvent avant la prise de parole. Voici quelques clés pour faire redescendre la pression :

Ancrez vos pieds bien au sol : cela vous permet d’être stable, d’avoir la colonne vertébrale droite et de favoriser la respiration.
Expirez le plus longtemps possible par la bouche et laissez l’air rentrer naturellement dans vos poumons : de cette manière, vos épaules se relâchent et vous évacuez le stress. À l’inverse, si vous inspirez très fort, vos épaules se contractent et vous n’allez faire qu’augmenter votre stress.
Répétez l’opération plusieurs fois avant et pendant la prise de parole : la respiration est la clé ! Si vous oubliez de respirer, votre cerveau est mal alimenté et c’est ainsi que vous perdez le fil de votre discours.

→ Vous pouvez lire notre article sur la prise de parole en public pour en apprendre plus !

5. Tout rassembler et s’entraîner

Il est primordial de s’organiser de manière à avoir le temps de répéter. Une fois que vous vous êtes entraîné deux ou trois fois devant un miroir, proposez à des collègues et amis d’assister à une répétition. Pensez aussi à inviter des personnes ayant déjà été orateurs afin que les feedbacks soient constructifs. Vous progresserez plus vite dans l’apprentissage de votre présentation.

Pour vous donner un exemple (légèrement extrême), les intervenants pour TEDx commencent à se préparer 6 mois avant leur speech ! Certes, c’est une situation particulière, mais elle reflète bien l’importance de la préparation et des répétitions du speech dans le but de créer une présentation convaincante.

À vous de mettre en pratique ces quelques conseils, mais sachez qu’il n’existe pas de bonne ou de mauvaise façon de faire un speech. Tout réside dans la passion que vous transmettez à votre auditoire. Faites donc en sorte que cette présentation soit la vôtre, partagez votre sujet avec authenticité et appuyez vous sur vos forces !

Call to action   ou  Testez Beekast maintenant

Livre blanc

13 activités pour dynamiser vos ateliers et réunions

Des experts de la communication, des neurosciences, de l’intelligence collective ont défini des processus précis pour mobiliser tout le potentiel de vos collaborateurs et optimiser vos performances lors de vos ateliers et réunions.

Télécharger

Ces articles peuvent vous intéresser
8 techniques pour améliorer votre prise de parole en public
Lorsque certains speakers montent sur scène, c’est comme s’ils hypnotisaient le public. Quelquefois, ils n’utilisent aucune présentation PowerPoint, leurs seules prestance et éloquence magnétisent ...
[INFOGRAPHIE] Top 5 des outils pour créer une présentation originale
Lorsque l’on vous dit “Présentation”, vous pensez PowerPoint. Avec Google Slides et Keynote, ces trois géants règnent sur le marché. Mais ils ne sont pas seuls ! De nombreux logiciels se fraient un...