Notre rendez-vous pour une journée en 2084

Jeudi, nous startuppers, salariés ou dirigeants de grands groupes français ou internationaux, représentants de la société civile, étudiants, … bref nous tous citoyens, avons été projetés dans une journée en 2084, à l’occasion de la 4ème édition de la Maddy Keynote à Paris. Au travers des diverses conférences et tables rondes qui ont jalonné la journée, ainsi que des échanges avec les startups présentes dans l’espace de démonstration, a commencé à se dessiner ce que sera le monde de demain. Et par bien des aspects, un demain qui n’est pas si lointain. Jugez-en plutôt.

L’entreprise, un lieu d’apprentissage pour ses salariés

Si bien des métiers de demain nous sont encore inconnus, les entreprises s’attèlent déjà à comprendre les besoins du client et à dresser le parcours utilisateur pour mieux préparer le futur. Prenons l’exemple du magasin de demain, comme la table ronde « Le magasin est mort…Vive le magasin ! » nous y a invités : de lieu de consommation, le magasin deviendra un lieu de démonstration, une vitrine, la livraison physique se faisant ailleurs. Une telle évolution passe nécessairement par un besoin de formation des salariés, afin de leur permettre de faire face aux adaptations technologiques, digitales et comportementales que ce futur engendre. La formation devient alors une nécessité qui s’inscrit dans la permanence, tout comme les évolutions technologique, digitale, écologique et organisationnelle auxquelles elle répond. Tous les secteurs d’activité sont bien sûr concernés puisque les transformations amorcées conduisent chaque entreprise à repenser l’expérience client. C’est donc bien l’entreprise qui initie la formation de ses salariés à ses nouveaux besoins et outils. Le fondateur de Wagon trouve même ce passage de relais sur l’éducation entre l’école et l’entreprise logique, rendu plus que nécessaire par les 20 à 30 années que nous passons dans l’entreprise.

Du manager coach au reverse mentoring, une nouvelle interaction

L’innovation fera demain encore plus la différence qu’aujourd’hui. Cela conduit alors à s’interroger sur comment faire progresser l’intelligence émotionnelle, celle qui me permet de mieux sentir, écouter les besoins de mon client, de mon équipe et également celle qui me permet de mieux communiquer. Selon le directeur de SalesForce France, cela ne pourra se faire que si « un environnement de confiance » est offert au sein des entreprises pour que les salariés osent s’exprimer. Dans un tel contexte, et avec un besoin de formation par ailleurs permanent, le manager se doit d’être un vrai coach pour ses équipes et leur permettre de grandir. Mais cela va aussi passer par une situation où le manager apprend de son équipe au travers du reverse mentoring. Cette approche consiste à placer le salarié, souvent de la génération des Millenials, dans une position où il forme son manager ou des personnes de la génération X à de nouvelles techniques. L’exemple de reverse mentoring le plus courant est celui des outils digitaux où les plus jeunes générations qui ont baigné dans l’outil depuis leur jeune âge « forment » les membres de l’équipe moins à l’aise, leurs managers dans un échange relationnel porteur de valeurs fortes. L’instauration d’une telle pratique est le signe d’un bon climat de confiance au sein d’une équipe. Le manager accepte de facto de se mettre en position d’apprenant, adoptant une posture d’humilité qui permet à chacun d’apporter sa pierre à l’équipe et contribue au succès de la démarche.

Ces bonnes pratiques ont commencé à émerger au sein des entreprises les plus dynamiques ; ce futur pour 2084 est déjà en train de s’écrire.

Beekast, partenaire de la Maddy Keynote, était présent et sa solution digitale a été déployée lors de l’événement pour modérer les ateliers. Les thèmes étaient aussi variés que la contribution de la technologie aux nouvelles organisations du travail, ou la confiance placée dans les nouvelles générations, …. et animés par diverses sociétés expertes au rang desquelles EDF, GRDF, Macif, Sanofi, Total, Unibail-Rodamco-Westfield , parmi d’autres encore.

Chez beekast, notre plateforme collaborative est pensée pour faciliter et optimiser les échanges au sein de l’équipe. Les formations en sont des cas d’usage particulièrement réussis grâce à l’engagement des participants, le côté pédagogique et ludique à la fois et la simplicité de l’outil qui en font le succès. Venez découvrir et tester la réunion de formation selon Beekast en vous créant un compte gratuitement sur Beekast.
Contactez-nous

Nous vous répondrons en moins de 24h.