5 astuces pour une présentation qui crève l'écran

Tutoriel vidéo, webinar, MOOC, vidéo en direct… Autant de techniques géniales pour faire passer des messages. Mais rien ne pourra remplacer la présence sur scène d’un intervenant. Découvrez dans ce billet 5 techniques pour donner une présentation qui crève l’écran… en utilisant le média le plus puissant : vous !

Lorsque certains speakers montent sur scène, c’est comme s’ils hypnotisaient le public, qui reste scotché à leurs lèvres. Quelquefois, ils n’utilisent aucune présentation PowerPoint, aucun graphique. Leur seul enthousiasme magnétise l’assistance. Tout intervenant lors d’une conférence rêve de produire un tel effet. Est-ce à dire qu’il ne sert à rien de préparer soigneusement une présentation ? En fait, la présentation n’est vraiment utile que si elle vient en complément de la prestation sur scène. Dans la suite de cet article, nous allons examiner quelques conseils pour renforcer votre charisme, puis voir comment vous pouvez faire le meilleur usage de votre présentation.

1. Utilisez votre regard

Le regard est le premier outil de l’intervenant. N’avez-vous jamais eu l’impression étrange, lors d’une conférence, que le conférencier s’adressait à vous en particulier ? Lorsque c’est arrivé, il y a fort à parier que votre voisin a eu la même impression. Les intervenants les plus doués sont en effet capables de donner à chaque membre de l’assistance le sentiment qu’il est unique et que le discours s’adresse directement à lui.

Comment le speaker réussit-il un tel tour de force ? En balayant du regard l’assistance et en faisant en sorte de s’arrêter au moins une fois sur chacun au cours de sa prise de parole. C’est évidemment réalisable devant une audience de taille restreinte. Mais la technique du balayage est utilisable même devant un vaste public, pour que chaque partie de la salle ait le sentiment d’être concernée.

Une autre technique consiste, lors de l’entrée sur scène, à hausser les sourcils légèrement plus qu’au naturel. Aussi bizarre que cela puisse paraître, il a été prouvé que cette simple technique, en agrandissant le regard, crée une connivence et un sentiment de confiance immédiat chez l’auditoire.

Use Body Language to Rock Your Next Presentation (Stanford Graduate School of Business)

2. Maîtrisez votre débit

Votre objectif ne doit pas être de prononcer le maximum de mots en un minimum de temps. Vous ne devez pas non plus précipiter votre discours sous l’effet du stress. Parlez calmement, en ménageant des pauses au moment cruciaux, exactement comme les conteurs qui racontent une histoire. Votre discours ne doit être ni trop rapide, ni trop lent. Variez les rythmes pour maintenir votre auditoire en haleine.

3. Souriez

On a coutume de dire que le sourire met en confiance, et c’est vrai. Mais ce sur quoi l’on n’insiste pas assez, c’est que le sourire met d’abord en confiance celui qui le donne. Sourire permet de dédramatiser, de prendre les choses avec davantage d’humour et de décontraction. Rien de tel pour oublier son trac ! Qui plus est, le sourire est communicatif, et met votre auditoire dans de bonnes dispositions à votre égard.

Cependant, il faut distinguer le vrai sourire et le faux sourire. Le faux sourire est un sourire plaqué, sur commande, contraint. C’est le sourire des mannequins dans les magazines. Il n’apporte pas le bien-être intérieur et l’assurance du vrai sourire.

Comment repérer un faux sourire, Docteur What ?!!!

Le vrai sourire vient du cœur, d’une disposition d’esprit. Pour offrir un vrai sourire, vous devez vous conditionner afin d’approcher votre public avec bienveillance, avec désir : le désir de transmettre et de partager. Vous devez également faire confiance dans vos auditeurs, en misant sur leur indulgence et leur curiosité.

4. Faites parler votre corps

Votre premier support de présentation, c’est votre corps. En effet, le langage le plus immédiat est le langage corporel. Adoptez une posture et une gestuelle ouvertes, le buste droit, avec des mouvements amples. Comme un acteur, mettez à profit tout l’espace dont vous disposez. Par exemple, avancez-vous vers l’assistance lorsque vous voulez insister sur un point ; reculez-vous lorsque vous voulez…prendre du recul, ou passer à un autre sujet.

Travaillez également votre respiration : cela améliorera votre tenue et vous aidera à poser votre voix.

5. Interagissez avec votre présentation

C’est seulement si vous savez user de votre regard, de votre sourire, de votre débit de parole et de votre gestuelle que votre présentation se distinguera. Mais encore une fois, elle n’est pas le plus important. Vous avez déjà assisté à d’innombrables présentations : mais pouvez-vous citer un seul slide qui vous ait marqué ? Probablement pas, car ce qui compte, ce n’est pas l’excellence de la réalisation du PowerPoint, mais la manière dont l’intervenant interagit avec sa présentation. Dans une bonne intervention, le support est inutile sans les explications, les commentaires et la mise en lumière du speaker. Les diapositives sont là pour intriguer, piquer la curiosité, voire étayer le propos. Mais c’est la manière dont l’intervenant les présente, les utilise, joue avec elles qui leur donne toute leur saveur.

Pour cela, la clé du succès est l’entraînement : répétez, répétez et répétez encore, jusqu’à ce que vous soyez parfaitement à l’aise avec votre présentation. Si l’on en croit Brent Schlender et Rick Tetzeli, auteurs de Becoming Steve Jobs, c’est à ce prix que le fondateur d’Apple est devenu un speaker hors-pair.

Aussi sophistiqué soit-il, le support de présentation ne fait pas de miracle. C’est l’intervenant qui se doit d’être passionnant. C’est à cette condition seulement que la présentation PowerPoint ou autre va faire tout son effet. La combinaison des deux (support + prestation sur scène) fera alors vivre une expérience forte à votre auditoire, qui s’en souviendra longtemps.

Chez beekast, nous vous proposons un assistant digital pour mieux collaborer durant vos réunions. Essayez-le maintenant !

Contactez-nous

Nous vous répondrons en moins de 24h.