La co-construction comme vecteur de transformation. Oui, mais comment ?

“Co-construisons votre projet”. L’expression a fait le tour des cabinets de conseil de part l’hexagone et au delà. Travailler ensemble à la transformation de l’entreprise, c’est l’essence du métier de consultant. La véritable question est plus complexe : co-construire, oui ! Mais comment en faire plus qu’un élément de marketing ?

Cet article a pour but de mettre en lumière l’importance de la collaboration dans l’élaboration et la poursuite d’une transformation. Nous avons identifié quelques points importants pour mettre en œuvre une méthode axée sur la collaboration et les échanges libérés.

1. Une nouvelle routine pour une nouvelle méthode

L’élaboration d’une transformation en collaboration avec son client commence par une bonne organisation personnelle. Co-construire, c’est se lancer dans un processus de fond, il vous faut réussir à allier vos routines quotidiennes à cette charge de travail supplémentaire : écouter, cela peut prendre un peu de temps. Mais avec un peu d’habitude, vous retrouverez rapidement vos marques et processus.

2. Engagez vos clients dès le diagnostic

Lorsque l’on se concentre sur le processus de co-construction, la première étape à ne pas rater est l’élaboration du diagnostic. Ce diagnostic est le fruit d’une première collaboration entre votre client et vous. Poussez-là au maximum et construisez les prémices d’une relation saine et de confiance.

Arriver avec une solution déjà préparée sans consultation minimum de votre client est une erreur… D’abord, parce que le client à besoin de se sentir accompagné et parce qu’il veut une solution pour lui, pas une méthode lambda. Bien entendu, ce peut-être tentant, c’est moins cher et vous savez ce que vous faites… Mais, d’une part, vous risqueriez de vous retrouver face à de nombreuses objections, vous aurez alors perdu du temps à élaborer une proposition sans aboutissement. D’autre part, cette rencontre est une bonne occasion de créer un diagnostic adapté aux attentes de votre clients et fondé sur la collaboration (et, donc, de le rendre acteur et de l’engager dans votre projet, avant même de le lancer).

Un atelier collaboratif pour ces première rencontres avec les parties prenantes peut être un axe de réflexion. L’organisation de différentes activités devrait alors vous permettre d’instaurer un climat de confiance grâce à la libération de la parole de chacun et une expression en profondeur du besoin.

3. Instaurez le changement avec le client et les collaborateurs

Vous avez réalisé le diagnostic avec vos clients, au travers d’activités collaboratives qui les auront amené à réellement contribuer. Maintenant, donnez à vos clients l’opportunité d’être acteurs de leur transformation ! La valeur ajoutée sera d’autant plus importante et les livrables auront de grandes chances d’être mieux conçu (du moins plus proche des attentes que les différentes parties prenantes).

4. Innovez par des outils, mais aussi par des méthodes

Dans la co-construction, innover, ce n’est pas uniquement tirer partie des avancées technologiques de manière plus agile que les grand groupes. Vous pouvez (devez) aussi innover dans votre méthode de collaboration avec vos clients. Ainsi, par exemple, vous pouvez favoriser les échanges libérés grâce à des activités qui favorisent la prise de parole ou protègent les identités (Beekast propose par exemple ce genre d’activités). Mais vous pouvez aussi vous aider de nombreux outils collaboratifs pour vous rapprocher de vos clients.

5. Engagez pour plus de productivité

La transformation d’une société affecte tous les niveaux, toutes les équipes et tous les métiers. Afin que la mission se déroule dans les meilleures conditions et qu’elle soit plébiscitée par l’ensemble des collaborateurs, leur implication est primordiale, bien entendu.

L’interactivité, est un grand allié dans ce processus puisqu’elle permet d’améliorer l’engagement. Et, par l’engagement de vos clients durant votre mission, vous aurez, de facto, une meilleure adhésion de toutes les parties prenantes.

La finalité de la libération de la parole permet de favoriser l’échange d’informations et de mettre en avant les appréciations et doutes de chacun. Tous ces éléments permettent une hausse de la contribution, qui s’accompagne d’une amélioration de la motivation et d’un net gain de temps dans l’assimilation des changements liés à la transformation.

Votre mission, si vous l’acceptez, est donc de rendre votre client acteur avant le début de votre mission et jusqu’à la suivante ! Rendre votre client acteur, c’est travailler avec des méthodes plus engageantes dès la qualification du besoin. Vous créerez l’adhésion au projet, proposerez des recommandations plus pertinentes, et donc, serez plus à même de remporter le contrat.

Rien ne change en cours de mission, la règle reste la même, c’est en impliquant toutes les parties prenantes que vous saurez tirer le meilleur de cette collaboration. À vos outils de prise de parole !


Contactez-nous

Nous vous répondrons en moins de 24h.